mardi 8 juillet 2014

Le fanart, un mode d’emploi très geek (1/2)

Par la Maman des Dragons

«  Le fanart, c’est quoi ? »
Un terme anglophone qui vient de la contraction de deux mots : fan et art et ça se prononce comme un français parle anglais : fane-arte (en roulant le r c’est encore mieux).

« Oui mais c’est quoi ? »
 C’est de l’art réalisé par des fans. Dans mon dernier article je parlais des fans de Game of Thrones et je faisais la liste des différents fans existants. J’ai parlé des fans très fans qui s’investissaient lorsqu’ils aiment une série ou un livre ou un film ou un comic ou un jeu vidéo (j’ai fait le tour des domaine de prédilection geek). J’ai même dit que le fan très fan se lançait dans le fanart.

« D’accord, ok. Tu peux me dire ce que c’est maintenant ? »
Pas de panique, j’y viens. Le fanart est quelque chose de délicat et de très impressionnant : c’est lorsque des fans vont reproduire des éléments de leur série/livre/comic/film/jeu vidéo préféré. Ça peut être le bouclier et l’épée de Link dans Zelda, en passant par les dragons de Daenerys Targaryen dans Game of Thrones ou bien d’autres choses encore, y’a de la matière à faire. 

On vous présente les doudous préférés de l'auteur.




« Donc, le fanart, c’est quand des fans font de l’art plastique pour copier leur série/livre/comic/film/jeu vidéo préféré alors ? »
Oui mais pas que. On peut faire ça, c’est la partie art appliqué de la chose. Mais comme nous le diront les profs de philo, l’Art ce n’est pas que la peinture avec les doigts des élèves de maternelle, c’est plus compliqué. Ainsi, le fanart va voir plus large : fanfiction, cosplay, RPG, tout ce qu’on peut avoir envie de faire. La condition ? ça doit être fait PAR les fans et POUR les fans. Sinon c’est pas du jeu. (Allez faire un tour sur Etsy).
Comme dans mon article précédent, je vais prendre un sujet d’étude que je connais très bien : moi. Je vais vous parler de ma façon à moi de faire du fanart et je vais surtout vous ouvrir les yeux sur trois facettes très importantes de cette discipline hors jeux olympiques qu’est le fanart : la fanfiction, le cosplay et le RPG.


Commençons bien, je vais vous parler de comment je suis tombée dans le fanart et qu’est-ce que je fais dans cette discipline. J’ai commencé toute petite, en CP, à 6 ans (c’est jeune hein ?). Et me regardez pas comme ça, ON L’A TOUS FAIT. Je veux parler, bien sûr, du fameux “viens on va jouer aux Totally Spies” (ou Power Rangers, Pokémon, Tortues Ninja, tout ce que vous voulez. Pour ma part c’était Harry Potter). Eh oui, c’est du fanart. Enfin, une forme très primaire et archaïque du cosplay, mais j’y viendrai tout à l’heure. J’ai ensuite commencé ma découverte du fanart avec les forums RPG quand j’étais en sixième (forums Harry Potter ou La Guerre des Clans pour moi, c’étaient mes préférés) jusqu’en en quatrième où j’ai fini avec Narnia pour commencer mes propres forums originaux (je suis aujourd’hui retraitée de ces forums, snif). Et puis après j’ai craqué mon slip : en terminale j’ai décidé de décorer ma chambre en faisant des tableaux. Des tableaux en papier découpé au cutter (et les doigts découpés aussi, vous verrez par la suite, mes doigts ont beaucoup souffert pour ma fan-attitude). Des tableaux de quoi ? J’ai fait onze magnifiques tableaux qui reproduisent chacun un blason des familles principales de Game of Thrones (quand je vous disais que je suis une fan très très fan). Ma chambre est très jolie.

Si on n'a pas l'air jouasse, c'est parce qu'il faisait 40 degrés. 
Ensuite (parce que c’est pas fini attendez) j’ai décidé de me lancer dans le vrai cosplay (après avoir fait vite fait Ciel Phantomhive de Black Butler, j’avais passé une semaine à coudre des plumes pour me faire le costume de Natalie Portmann dans Black Swan, mon premier cosplay.) Et quoi de mieux pour cela (SURTOUT quand on en a jamais fait) que de faire d’un coup HUIT COSTUMES tirés de Game of Thrones ? Ouais, j’ai vu gros mais je suis fière de moi et mes amis sont très contents. Après ça j’ai fait des dragons (oui oui), des œufs de dragons (j’ai un faible pour ces bestioles), et actuellement je suis en train de travailler un coffre (multifonction des matériaux travaillés : papier, tissu, porcelaine, métal, bois…) Et voilà comme je suis tombée amoureuse du fanart






La fanfiction, ce n’est pas que pour les gamines de quinze ans frustrées sexuellement

Je ne vous ai pas tout dit, j’en ai écrit, des fanfiction (oui, je l’avoue et je ne m’en cache pas, j’en écris toujours). Qu’est-ce que c’est ? Il y a plusieurs niveaux. D’abord le sens littéral : on va écrire à partir d’un film/livre/série/comic/jeu vidéo que l’on aime (ça, c’est le côté fan). Fiction, parce qu’on imagine ce qu’on aimerait qu’il arrive dans cet univers (les fanfictions les plus connues sont les Drago/Hermione, Harry/Hermione, Harry/Drago, etc., des fans d’Harry Potter). Alors qu’on se le dise, pour qu’une fanfiction soit parfaitement réalisée dans les règles de l’art, il faut impérativement respecter l’univers du film/série/comic/livre/jeu vidéo dont on s’inspire. Un exemple : j’écris une fanfiction sur Game of Thrones et tout le monde sait que la politique, la géographie et l’Histoire de cet univers sont complexes (Alabama va me taper, alors je fais une note pour elle : tout comme l’univers de Lord of The Ring qui est cent fois plus compliqué, bon courage pour écrire une bonne fanfiction). Eh bien, pour écrire ma fanfiction, j’ai dû me documenter sur l’univers de Game of Thrones afin d’écrire quelque chose qui ne fasse pas tache et qui s’inscrive dans l’univers de façon plausible.

Il y a d’autres formes de fanfictions, mais on les considère moins comme fanfictions que comme des fictions. Pourquoi ? Parce que, dans ces fanfictions, on trouve des histoires normales, qui peuvent se passer dans la vie de tous les jours (ou pas, après tout on a le droit d’être au Starbucks et de croiser un Elfe, c’est pas interdit que je sache). Ce qui différencie ces fanfictions d’un roman quelconque, c’est le fait que les personnages (pas forcément tous) soient tirés d’un film/livre/série/comic/jeu vidéo, ou du monde du show business. Je vous donne deux exemples très simples. Premier exemple, tiré d’un film/livre/série/comic/jeu vidéo : Deadpool et Bulle vont au Starbucks pour prendre un café et là-bas ils croisent Daenerys et Jack Sparrow. (Deadpool, Power Puff Girls, Game of Thrones, Pirates of the Carribean. Merde, ça pourrait donner un truc cool.) (Edit d'Alabama : Maintenant, j'attends que t'écrives ça. Je l'attends très beaucoup.) Second exemple, tiré du monde du show business : Benedict Cumberbatch se rend chez son ami Martin Freeman, après un Cappuccino fait avec la machine Nespresso de Martin, ils se rendent à Primark pour y faire leurs courses. Ils croisent en chemin Eddie Redmayne qui les invite à manger chez lui pour le déjeuner. (fangirlisme bonjouuur). Bref, voilà la différence.

Oui, dans les fanfictions on va trouver du sexe. Parfois beaucoup de sexe. Mais pas que. Si on trouve du sexe, c’est parce que les fans ont leurs préférences et (pour le cas des fanfictions Harry Potter) ils auraient aimé voir un peu plus de folie dans leur univers préféré. Ou tout simplement parce que c’est rigolo à écrire. Pour ma part, je dirais que c’est parce qu’on apprécie des personnages qu’on va les faire interagir ensemble. Mais sachez qu’on ne trouve pas que des fanfictions sexuelles. Il en existe des tout à faire prudes, il faut juste se donner la peine de chercher et savoir où chercher. Sur les sites de fanfictions existe un code d’ailleurs qui permet de prévenir si il y aura du sexe ou pas et s’il y en a, si c’est hard ou soft. On est pas des sauvages enfin.

Un autre point surtout désigné du doigt par les critiques : les fautes d’orthographe. Quand on parle des fanfictions, on va surtout s’entendre répondre : « C’est écrit par des gamines de dix ans qui ne savent pas écrire. Et puis c’est pour les frustrées du sexe. » Pour le deuxième point j’ai déjà donné ma réponse. Pour les fautes, c’est pas faux. On trouve beaucoup de fanfictions bas de gamme, sans histoire, fades, bourrées de fautes d’orthographe et d’ekritur SMS pck tu voi c + rapid a ékrir é pck je sui 1 grande mtn & ke G 1 portable lol mdr ;)

Bref. Je n’aime pas ça. Si vous ne fréquentez que des sites bas de gamme sans sélection, normal que vous soyez dégoûté de la fanfiction. Mais sur les bons sites de fanfiction, les lecteurs vont généralement exiger une certaine longueur, une histoire qui accroche et intéresse, ils vont faire la chasse aux fautes d’orthographe et ils vont être même exigeants sur le style d’écriture. (Pour éviter les fautes, il vaut mieux passer par un correcteur ou un beta reader, c’est pas compliqué). Vous voyez, c’est pas la mort les fanfictions, après tout dépend de l’imagination des auteurs. Mais ne vous forcez pas à en lire si vous n’aimez pas. Et puis, lisez les sujets de fanfiction qui vous plaisent. Si vous détestez Deadpool, ne lisez pas ses fanfictions, lisez My Little Pony.


(Pour lire la seconde partie, c'est par ici !)


6 commentaires:

  1. LES TRONCHES. MAIS LES TRONCHES QUOI.
    Et Smaug il est pas sur la photo, il pleure un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faisait chaud ! Et tu peux consoler Smaug et lui disant qu'il aura probablement sa photo dans un futur article :)

      Supprimer
  2. Wow le cosplay ! *___*

    Par contre, tu confonds la notion de fanwork (arts plastiques, cosplay, fanfics, fanarts) et de fanart (dessins, manipulations d'images, comics) dans ta description, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)

      Je ne sais pas. Pour moi tout ce qui est création d'un fan est une oeuvre d'art puisque unique. Et je vais partir dans une réflexion philosophique mais qu'est-ce que l'art ? Donc pour moi, fanwork et fanart se regroupe un peu au final. Et puis ça serait injuste et arbitraire que de résumer uniquement le fanart à de l'art plastique non ? Alors soit le fanart n'existe plus pour s'effacer devant le fanwork qui prend en compte le degré d'investissement, soit on donne une définition floue aux deux puisque, de toute façon, ils se regroupent.
      Par exemple, ces cosplay ne sont pas "juste" des cosplay : je les considère comme de véritables oeuvres d'art à part entière car j'ai tout travaillé dans le détail (un jour je ferrai un article dessus je pense). Après la performance des cosplayeurs relève du fanwork, donc du degré d'investissement. Mais pour revenir au sujet (au risque de me répéter) je pense sincèrement de fanart et fanwork reviennent au même car c'est fait par les fans, pour les fans et c'est unique.

      Supprimer
  3. bel article =) je suis contente de voir un article "sérieux" sur ce sujet la. Je passe du temps sur internet (deviantart...) à regarder ce qui est fait en fanart des séries que j'aimes, malheureusement ce n'est pas encore une forme d'art très reconnu. Mais c'est grace à des mots comme les tiens que ça pourra avancer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton commentaire =) C'est vrai que le fanart n'est pas très apprécié parfois, on peut trouver des gens qui vont s'en moquer ou autre, mais c'est complètement stupide. Quand on aime quelque chose on a le droit de le montrer à tout le monde ! Je trouve ça même flatteur pour les créateurs de séries/films/livres de voir que des gens s'investissent et entrent totalement dans leur univers.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...