dimanche 27 juillet 2014

Le fanart, un mode d’emploi très geek (2/2)

Par la Maman des Dragons

(Pour lire la première partie, c'est par ici !)


«  Le fanart c’est quoi ? »
J’ai répondu à cette question dans mon précédent article qui est, tout simplement, la première partie de ce qui s’avère être un très long article que j’ai coupé en deux pour éviter de vous assommer.

Dans cette première partie, j’ai situé ce qu’était le fanart (de l’art primitif à base de fanes de radis, si si j’te jure), j’ai parlé des grandes catégories qui le constituaient, à savoir la fanfiction, le cosplay et le RPG et comme je suis gentille j’avais commencé par un petit topo de mon histoire personnelle et de mon amour pour le fanart avant d’aborder LA question qui fâche : la fanfiction.
Et maintenant, parce que je vous aime bien, je vais continuer et vous parler de deux autres points sujets aux clichés : le cosplay et le RPG. C’est parti.


Le cosplay, ou comment avoir la classe

Alors oui, le cosplay est l’une des plus grosses cibles des clichés : il n’y a que des filles super bien gaulées en petite tenue et des gros geeks qui n’ont pas de vie et qui ne sont pas beaux mais qui veulent quand même être Ezio Auditore d’Assassin’s Creed. Et là, moi, je prends mon épée et je vous décapite.

Qu’on se le tienne pour dit : le cosplay n’est pas réservé à une élite. C’est pour tout le monde. Alors oui, on trouve des filles super bien gaulées, des mecs top canons et des gens qui ont raté leur cosplay. Mais laissez-moi faire le point. Tout d’abord, la beauté des cosplayeurs (c’est le terme pour parler de ceux qui s’adonnent à cette discipline). Là, j’ai envie de mettre les mains sur les hanches, de lever un sourcil (si si je sais le faire) et de me pencher vers vous en faisant : « La faute à QUI, hmmmmm ? » Parce qu’il faut bien que ce soit de la faute de quelqu’un : les graphistes/dessinateurs/acteurs, bref, la société. Et oui, c’est comme ça. Si les personnages féminins des films/séries/jeux vidéo/comic/manga sont si sexy, c’est la faute des dessinateurs, des graphistes et des acteurs (bon ça c’est pas de leur faute directement). Mais c’est avant tout la faute de la société : on veut voir des gens beaux. Alors forcément, les personnages féminins vont être très peu vêtus. Certains mangas leur imposeront une poitrine énorme (mon Dieu, ça doit faire mal) et tout ce qui va avec. 

« Pourquoi donc en faire le cosplay alors ? » me direz-vous. Eh bah je vais vous dire pourquoi : parce que, au-delà de l’apparence, le personnage nous PLAÎT. Et la règle number one du cosplay c’est : on fait le cosplay d’un personnage qui nous PLAÎT. Si on a envie de faire Poison Ivy (Batman) ce n’est pas parce qu’elle est verte, qu'elle a des cheveux roux flamboyants et une tenue canon inspirée du lierre, mais parce qu’elle est COOL. Quand on fait un cosplay c’est parce qu’on sait qu’on va avoir la classe. On sait que les gens vont nous reconnaître (ou pas), qu’on va nous prendre en photo (ou pas). Mais surtout, on sait qu’on va pouvoir se prendre pour son personnage préféré toute la journée et se la péter. Et puis toc. Si vous voulez un exemple : je suis loin d’être un top canon mais j’ai quand même décidé de faire Daenerys Targaryen en Khaleesi (Game of Thrones) et de me balader à moitié à poil toute la journée avec trois dragons et une perruque qui m’a tenu super chaud. Et bien, vous savez quoi ? Outre les « KHALEESIIIIII ! » et les « DAENERYYYYYYYYYSSS ! » des mecs en manque de sexe, je me la suis grave pété (les amis qu'elle a trainés avec elle confirment). Et j’étais fière et j’en avais rien à faire des gens qui pensaient « Elle est bizarre, elle, de se balader comme ça dans la rue.» parce que, pour une journée, je pouvais ne pas être moi. Et je vais vous confier un truc : je n’attends qu’une chose, pouvoir recommencer. Et même que je vais faire BabyDoll, l’année prochaine (Sucker Punch).

Parce que nous le valons bien.
Un autre aspect des clichés du cosplay, le costume. De deux choses l’une : soit tu t’investis à fond et tu fais ton costume toi-même et voilà, soit tu y mets les frais et tu le fais faire. Parce qu’un beau cosplay c’est un cosplay ressemblant, c’est un cosplay où tu as mis tes tripes, où tu as perdu des doigts. Après, tu fais de ton mieux, tout le monde n’est pas un pro de la couture. Le tout est que tu y mettes ton cœur, ton âme de fan. Bon, je ne vais pas vous mentir, même si tu y mets toute ton âme et toute ta bonne volonté, on trouve des cosplays médiocres (je vais être méchante, mais parfois c’est drôle).

Ou bien tu assumes le côté décalé et nullissime du cosplay, en mode tu te fous ouvertement de celles qui y vont exprès en petite tenue ou de ceux qui mettent leur vie dans leur cosplay. (D'ailleurs, allez voir cette page, elle vaut le détour. Ma préférée c’est le cosplay de l’Œil de Sauron) Conclusion : le cosplay, c’est pour s’amuser, personne n’a le droit de te critiquer, et puis zut à la fin. Si tu es métisse et que tu veux faire Wonder Woman, personne n’a le droit de t’en empêcher. Si tu es un homme barbu et que tu veux faire Daenerys Targaryen, vas-y, je t’en prie.


Ultime catégorie : le RPG

D’accord, le RPG (Role Playing Game), c’est plusieurs choses. Ça peut être un jeu en ligne (World of Warcraft, pour n’en citer qu’un), un jeu de société (Les Loups-Garous de Thiercelieu) ou même un forum. Oui, vous avez bien entendu, il existe des forums RPG.

On va rapidement parler des jeux RPG, le principe est simple : vous incarnez un personnage (n’importe lequel, tout dépend des règles fixées. On peut jouer un lutin voleur de chaussettes ou un poisson rouge) et vous évoluez dans un univers défini au début du jeu. Vous devez faire équipe avec les autres joueurs, vous lancez des dés pour savoir de combien vous avancez, de combien de PV vous tapez sur le méchant troll, etc. (Pen of Chaos a bien compris le truc et en a fait quelque chose de trop génial de la mort qui tue qui gère la fougère qui fouette la moufette qui pète la cacahuète : Le Donjon de Naheulbeuk, une série audio, que tu peux télécharger ici gratuitement et légalement, ensuite adaptée sous forme de BD). Ou alors on peut faire du RPG grandeur nature avec de vrais gens, et non plus par l’intermédiaire d’un écran et d’une connexion wifi. C’est cool, ça te fait voir des gens et en plus tu peux (parfois) porter un costume cool. Ça peut être une murder party (un cluedo géant) ou un jeu de plateau (Les Chevaliers de la Table Ronde).

C'est l'effet que fait le RPG à la plupart des gens, mais je vous jure que c'est bien.
(Extrait de la BD du
Donjon de Naheulkeuk.)
Mais moi, je vais vous parler des forums RPG. J’en ai fait, j’ai été administratrice sur certains, modératrice sur d’autres, simple joueuse, bref je connais. Le principe est le même : tu incarnes un personnage et tu vas le faire évoluer dans un univers donné. Comme c’est sur Internet : on se choisit un avatar (une célébrité, un chat, une souris, un manga, tout dépend du forum) pour être identifié de tous. Sauf que comme c’est sur Internet, on écrit. Eh oui ! C’est un peu comme une fanfiction, mais à plusieurs.

Que vous dire d’autre ? Je peux vous faire les mêmes remarques que pour la fanfiction : ce n’est pas que pour des gamines de douze ans, il n’y a pas que du sexe, oui on trouve des fautes d’orthographe et tout. Mais ça a un côté convivial puisque tu parles avec des gens. Pour le coup, je n’ai pas trop de choses à défendre, juste à vous dire que ce n’est pas glauque. Parfois on tombe sur des trolls. Un troll, c’est quoi ? Non, ce n’est pas un gros truc vert qui pue et qui traîne un elfe derrière lui en forêt. C’est un type qui va s’inscrire sur un forum et qui va tout vous pourrir. Il va insulter les gens, il ne va pas respecter les règles du forum, bref, ça va être un gros gros lourd. Alors la seule solution qu’on a c’est de le bannir. Si on est un peu doué en informatique, on va réussir à bannir définitivement l’adresse IP du joueur (c’est l’adresse de ton wifi). Bref, le forum RPG, c’est cool mais au bout d’un moment, on grandit, et on passe à autre chose.



Pour conclure, le fanart est quelque chose de fascinant et de fantastique. C’est une des facettes du monde merveilleux qu’est le fandom. Mais je vous rassure, si vous êtes fan de quelque chose, rien ne vous oblige à franchir le cap du fandom.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...